Des souris perlières – un jeu proposé par l’oncle OD

Trois semaines ! Trois semaines que je partage le quotidien de la famille 6gone : le capitaine, la vice-capitaine et leurs quatre enfants ou plutôt leur quatre souris. J’ai en effet vite trouvé la comparaison entre les enfants et les souris assez convaincante. Les enfants courent partout, ont beaucoup d’appétit, surtout pour les desserts, ont un talent incroyable pour fuir lorsqu’il s’agit de faire la vaisselle et surtout, quand ils vous regardent droit dans les yeux, vous leur pardonnez tout !

Si je vous demande ce que vous connaissez de la Polynésie française, vous me parlerez certainement de ses lagons, ses cocotiers, ses sites de plongée, etc. Certains parleront de Gauguin. Mais saviez-vous que la Polynésie produit de magnifiques perles de toutes les couleurs : gris, bleu-pétrole, noir, etc. Toute la famille a visité une ferme perlière sur l’atoll de Rangiroa. Nous avons pu voir comment un petit nucleus est inséré dans l’huitre. L’huitre enrobera ce nucleus de nacre pendant deux ans. Une perle pourra alors être récoltée.

J’ai participé à la visite et ce fut l’occasion pour moi de méditer sur les quatre souris. Et si elles étaient comme les huitres et qu’elles produisaient également des perles ? Des perles de toutes les couleurs ! Jugez-en plutôt, à partir de ces petites saynètes de vie sur le bateau. Rien n’est inventé !

 

Souris verte méditative

Le soir, autour de la table du carré extérieur, nous dînons tous ensemble. Le repas est – comme toujours – délicieux. Vient le moment du dessert. Glace ou fruit. Je n’ai plus de place pour le dessert. J’invente donc un stratagème pour sécher le dessert.

– Oncle OD, glace ou fruit ? demande la vice-capitaine.

– Euh, glace, fruit, pas facile de décider. Il faut que je réfléchisse, dis-je.

Ma réponse est apparemment bien comprise et assez appréciée par les souris les plus gourmandes.

A la fin du dîner, souris verte se laisse tranquillement bercer par le clapotis et fini dans les bras de Morphée.

– Ah tiens, souris verte s’endort, fais-je remarquer.

La réponse de la souris verte fuse :

– Non, je fais comme oncle OD, je réfléchis !

Joignant le geste à la parole, la souris verte s’endort dans une position très méditative. Un penseur de Rodin, en position couchée. Nous avons pris une photo. Nous l’enverrons en cadeau à celui qui aura trouvé qui est souris verte !

 

Souris verte farceuse

Un grand classique, me direz-vous. Je suis pourtant tombé dans le panneau à chaque fois !

– Oncle OD, oncle OD, crie souris verte.

– Oui ? demandé-je benoîtement.

– Rien ! jubile souris verte.

 

Souris grise tout en zénitude

A mon arrivée à Papeete, le bateau était au chantier. Nous logions tous dans une grande maison. Avant la remise à l’eau du bateau, nous avons fait des courses XXL. Le capitaine, la souris grise et moi étions chargés de mettre les provisions sur le bateau et de les ranger. Nous commençons par toutes les poser sur la table du carré et autour. Le capitaine nous donne mission, à souris grise et moi, de ranger les provisions. Inutile de vous dire que je n’avais aucune idée d’où ranger quoi. Nous nous y mettons avec souris grise. On met sous vide, on regroupe les denrées par type et on range, comme on peut. On travaille tranquillement, très tranquillement. La table du carré semble toujours aussi couverte.

Soudain, le capitaine pointe une tête dans le carré, entre deux réunions avec les entrepreneurs qui s’occupent du bateau sur le chantier. Ses ordres sont clairs :

– Dépêchez-vous ! Rangez tout ce qu’il y a encore sur la table.

Oups, il va falloir accélérer la cadence, sinon je risque de me retrouver aux arrêts. Je prends donc les devants.

– Souris grise, dis-moi où on range les pâtes. Et l’huile ? et les biscuits ? et la lessive ?

– Ah… oh ben en fait les pâtes, je ne sais pas trop. Laissons-les là pour l’instant. Les biscuits, ben ça on verra. La lessive sans doute près du lave-linge mais on n’y a pas accès. Etc., etc.

– Mais alors on peut faire quoi ?

– Euh ben… Pas grand-chose. Je regarde. Ça non. Ça non plus on ne peut pas le ranger. Ah tiens si le bocal d’olives noires ! On peut le mettre au frigidaire. Bon ben voilà, ça y est, c’est fait. On a rangé.

Inutile de préciser qu’une fois libéré, le capitaine a pris les choses en mains et que toutes les denrées ont fini rangées à leur place !

 

Souris grise toujours prête

La vaisselle ! Que de disputes en son nom !

La vaisselle est sans doute l’une des raisons pour lesquelles les souris sont toujours contentes d’avoir des invités à bord. Les invités se proposent le plus souvent de faire la vaisselle et les souris préfèrent ne pas tenter quelques formules polies pour feindre de les en empêcher. Sait-on jamais, les invités pourraient se laisser convaincre de ne pas la faire…

Donc, pour fuir la vaisselle, les souris ne reculent devant aucun stratagème. En voici un de souris grise.

Départ du mouillage après le déjeuner. Je fais la vaisselle. Souris grise est de corvée d’essuyage. Le capitaine s’installe à la barre pour allumer tous ses instruments. Une fois prêt, le capitaine crie à destination de la vice-capitaine :

– Peux-tu m’indiquer où est l’ancre et la lever ?

Ni une, ni deux, souris grise jette le torchon, court vers l’avant du bateau en lançant à son père dans le roof :

– Papa, papa, tu veux que je t’aide à lever l’ancre ?

 

Souris argentée toute en nuance

Les éclairs au chocolat, que nous avons cuisinés, ont beau être de toutes les formes et dégoulinants de crème pâtissière, ils ne manquent pas de succès au dîner. Je suis certain d’avoir vu souris argentée se resservir. Donc, quand vient le moment du dernier éclair à départager entre les souris, je soutiens mordicus :

– Ah non, toi souris argentée, tu en as eu deux.

– Non, non, non. Je n’en ai pas eu deux, me répond-elle avec un grand sourire et un regard malicieux.

– Ah…

Je suis un peu perturbé par cette réponse. Mais je n’ai pas rêvé. La souris s’est resservie. Donc je décide de faire profiter d’autres souris du dernier éclair.

Au moment de desservir, souris argentée vient me voir avec le même regard malicieux :

– Je n’ai pas menti quand j’ai dit que je n’en avais pas pris deux. En fait j’en avais déjà pris trois ! dit-elle dans un énorme éclat de rire.

Des souris gourmandes, vous avais-je dit…

 

Souris argentée qui a le sens des priorités

La vaisselle, encore une fois…

Après un superbe diner autour d’un feu de bois sur la plage, je prends l’initiative de faire la vaisselle.

Souris argentée s’installe près de moi et s’assoit, avec la trousse de pharmacie, sur la banquette du carré extérieur. Elle ouvre la trousse et déploie bien des efforts pour désinfecter une égratignure sur la jambe. Pas de sang. Juste une trace de quelques centimètres.

Alors que la vaisselle touche à sa fin, souris grise est toujours très affairée avec les compresses, le désinfectant, etc. Soudain, je crois me souvenir d’un petit détail :

– Au fait, souris argentée, n’était-ce pas toi qui étais de corvée de vaisselle ?

– Si, si. Mais je dois d’abord me soigner.

 

Souris bigarrée un brun militaire

Au menu, lasagnes. Lasagnes maison, ou plutôt lasagnes bateau !

Les lasagnes ont été cuisinées. Mais n’ont pas encore été mises au four. Le four était occupé à cuire le dessert.

Voyant le four désormais vide et le plat de lasagnes à côté, il me semble assez raisonnable d’envisager de les cuire. Mais bon, je ne suis pas chez moi. Je demande donc à souris bigarrée, qui est couchée dans le carré, avec un livre ou un écran dans les mains :

– Devons-nous mettre les lasagnes au four pour les cuire ?

– Oui. Faites-le ! »

 

Souris bigarrée consciente de sa valeur

Un soir, lors du dîner, nous évoquons les plus beaux souvenirs des souris. Tout le monde est à peu près d’accord pour dire que la baie de Nelson à Antigua est inoubliable. Pour résumer en quelques mots : le charme de l’Angleterre sous le soleil des tropiques.

Souris bigarrée précise que le capitaine a choisi une photo prise à la baie de Nelson comme fond d’écran sur son PC. Souris bigarrée décrit la photo de manière très objective :

– Sur le photo il y a moi et le reste de la famille aussi.

 

Alors qui sont-ils ? Reconnaissez-vous Greatwine, Numerobis, Goldengirl et AAA ? à vous de proposer qui est souris verte, souris gris, souris argentée et souris bigarrée !

6 réflexions sur “Des souris perlières – un jeu proposé par l’oncle OD

  1. P&Bp

    Bravo oncle OD … quel talent pour écrire et cerner ses neveux …
    Alors après réflexions ( sans s’endormir ) nous pensons à AAA pour la souris verte . Greatwine , la souris grise ,
    GG l’argentée et donc Numerobis , la bigarrée .
    Oh la la pourvu que nous ayons vu juste sinon , nuls les GP 😀😀

    Aimé par 1 personne

  2. Antoine Chappuis

    Excellent !
    Ambiance très bien rendue. Une souricière pleine de vie. Je souhaite à beaucoup d’y tomber !
    Au jeu du « Qui est qui », je verrais bien
    GW: souris grise
    Numérobis: bigarrée
    GG: argentée
    AAA: verte
    Même classement que PetBp !

    Aimé par 1 personne

  3. Lafigere

    Ah la la, je n’y comprend plus rien, c’est du langage « qu’OD » et ça devient très compliqué…
    Le Capitaine ça va, le Vice Capitaine on devine…
    Mais qui est 3A, qui est GreatWine, qui est Numerobis, qui est GoldenGirl…
    et enfin qui est donc oncle OD…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s