(Mes)aventures!

Le 9 octobre fut une journée qui commença ma foi fort bien, puisque accompagnée de douceur… ici nommé le Nutella.

Depuis 6 mois que les enfants le réclament, il a fallu attendre l’anniversaire de Greatwine pour le sortir, mes tentatives de raisonnement  sur les méfaits de l’huile de palme et autres additifs, n’ayant pas eu le succès escompté, je ne devais pas être moi-même très crédible avec mon addiction au chocolat.

La journée s’est passée gentiment, pas eu de dérogation accordée pour éviter le CNED (pas de mal à le tenter, sur un coup de chance, cela aurait pu marcher).

Après-midi acrobatique à essayer de faire sortir le bonhomme du bateau, nous l’avons envoyé faire des courses, mettre les poubelles, etc. pour pouvoir faire son gâteau discrètement.

Golden Girl pendant ce temps cousait chez  Lotus son cadeau fait maison, la grande classe.

Le soir étant enfin venu, il put souffler ses 12 bougies et découvrir la panoplie du parfait geek que nous lui avions concoctée, assortie de la pochette à tablette handmade par sa sœur (et aussi un peu beaucoup par Elodie !).

Nous allons sur St-Pierre le mardi avec Lotus et « I feel fine ». L’équipage de choc de ce dernier remonte vers la Guadeloupe et propose de nous accompagner sur une plongée, Olivier étant instructeur. Cela ne peut évidemment se refuser, nous avions acheté tout le matériel quelques mois plus tôt, sans avoir pu ni oser tenter l’expérience comme des grands… « tout  le matériel » c’est rapidement dit, au moment de monter sur l’annexe les rejoindre, nous nous sommes rendus compte qu’il manquait le manomètre (que j’appelle anémomètre, c’est dire mon niveau de professionnalisme),et notre système n’était pas connecté aux bouteilles. Qu’à cela ne tienne, après l’intervention efficace d’Olivier, nous pouvons enfin partir. La houle est prononcée, le courant fort,  l’ épave à visiter à 33m descendant à 55 m, nous ne faisons pas trop les fiers avec le Capitaine. Nous écoutons attentivement les instructions et commençons à descendre le long du bout accroché à l’épave. Olivier nous ayant prévenus, le premier qui lâche le bout signe la fin de la plongée… Je m’y agrippe… grave erreur, je mets les pleines mains sur des coraux de feu et des orties de mer… ça douille sec ! Néanmoins, de toutes les façons obligés de s’y agripper, dans notre tenue du parfait plongeur, manquaient 3 kgs de poids chacun, nous n’avions d’autre choix que nous agripper à la corde sinon, remontée directe à la surface.

A 30m, toujours pas d’épave visible, seulement quelques barracudas et poissons type sardine… on arrête là, trop d’obscurité pour assurer une plongée sereine. Bien que déçus, nous étions contents de passer le pas et plonger, les prochaines fois, nous nous équiperons plus sérieusement.

Je ne vous raconte pas la nuit de mercredi à jeudi, les mains pleines de boutons d’urticaire, à essayer de penser à tout sauf à me gratter… chaud !! Au retour, les enfants nous avaient préparé tout un diaporama, arguant de leur exemplarité pendant notre plongée et négociant une montée sur le mat en guise de reconnaissance… le sens du commerce commence tôt.

Nous retentons de plonger quelques jours plus tard et faisons gonfler nos bouteilles aux Anses d’Arlet et là, enfer et damnation, les bouteilles fuient, elles n’ont pas été révisées depuis 7 ans…refus ferme du centre de plongée de nous les remplir, nous devons retourner au Marin aussi sec.

Dimanche, nous retournons donc vers notre cher Marin, allons déposer les bouteilles au Lamentin.

Les enfants furent les plus heureux du monde lorsqu’ils découvrirent les 3 colis envoyés par la grand-mère, pleins de cadeaux. Ce qui a fait particulièrement mouche fut la trousse de couture accompagnée de pleins de coupons que reçut Golden Girl accompagnée d’un canevas. Là où je fus la plus surprise, ce fut quand les garçons commencèrent à réclamer eux aussi d’en faire !!! Ceux qui me connaissent peuvent rire, moi qui n’ai jamais été fichue de faire quoique ce soit avec une aiguille.

Résultat, j’ai dû filer chez Darty acheter une machine à coudre (adaptée pour les enfants, je refuse d’y toucher), le carré du bateau ressemble maintenant à une arrière-boutique du Sentier, Saint Laurent et Lagerfeld aux manettes !

Lors de cette journée marathon au centre commercial de Fort de France, j’ai envoyé Golden Girl récupérer un chariot pour faire un plein de course. Ne la voyant pas revenir, je m’inquiète et au bout de 5 longues minutes passées à phosphorer sur ce qui pouvait bien lui être arrivé, je vais voir le grand gars baraqué de la sécurité, je lui décris ma fille « 8 ans, brune, habillée avec haut blanc et short rose ». Il regarde partout, puis me dit « je vois bien une petite fille, mais elle est blonde ». Je me retourne, c’était bien elle, effectivement, beaucoup plus blonde que brune, va falloir m’adapter à ces nouvelles  couleurs.

Nous avons récupérer les bouteilles, profité pour finaliser les derniers travaux et surtout, eu la joie de retrouver enfin l’équipage au complet de Fakarever, l’aventure peut continuer.

 

DSC_0003
l’ami du petit déjeuner…

DSC_0035 (1)
la joie de recevoir des colis

DSC_0019
et de 12!

DSC_0043 (1)
nous aussi, on aimerait coudre…

DSC_0003 (1)
pendant que nous plongions, on designe le plus petit pour porter les messages

10 octobre (4)
un peu près l’helico, non?

9 octobre (3)
Allo docteur, j’ai mal au coeur…

11 octobre (2)
le mont Pelé

IMG_1554
Atelier découpe

DSC_0072 (1)
une corde, des heures de jeu

DSC_0079 (1)
dérrière, Lotus et Fakarever

DSC_0094
Enfin, les copains!
 

2 réflexions sur “(Mes)aventures!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s