Le monde est décidemment petit! (BVI)

 

Nous avons quitté St-Martin jeudi après-midi, après avoir fait le plein d’essence (à 0,9€ le litre, faut pas se géner, surtout avec des réservoirs de 650l).

Nous sommes au taquet, les conditions météo sont excellentes, pleine lune…

Le premier quart de 9h à 10h30 est accompli par le capitaine et sa fille. Elle est en pleine forme, tout excitée, son père tombe de sommeil, je le remplace jusqu’à 02h30.  C’était mon premier véritable quart pour moi également,  à la fois sentiment de n’être qu’une poussière et à la fois sensation de puissance et de responsabilité, sur les âmes qui dorment pendant que je divague. Pas un seul bateau croisé,… , »c’était tout de même très calme » comme qui dirait.

Greatwine m’a rejoint à 1h, il avait mis deux réveils avec rappels pour être sûr d’assurer son quart, très motivé.

Le lever du soleil fut magique, arrivée sur Necker Island (ile de Richard Branson). Le site est fabuleux, l’ile est équipée de manière incroyable, malheureusement, Barack n’a pas osé faire des bords de kite, dommage, j’étais prête à m’y mettre. On y a même croisé des flamands roses, hallucinant.

Nous prenons une bouée un peu plus loin, dans une ancienne anse de pirates, de très jolis resorts également, tout n’est que luxe, calme, et volupté manifestement sur ces iles…

En revanche la prise de bouée a été l’occasion pour moi de découvrir l’étendue du champs lexical du capitaine en ce qui concerne les noms d’oiseaux. Avec GreatWine, nous ne nous sommes pas coordonnés de façon optimale(…), le capitaine a dû intervenir et s’est pris un orteil dans un bout, le dit bout qui était tendu comme un slip (pardon, de manière extrême) entre la bouée et le bateau… on a tous vu ou imaginé l’appendice arraché…finalement, on a pu le dégager, il  était moins une.

Nous nous remettons de notre nuit en bullant tranquillement à Prickly Pear, nos deux aînés finalisent les derniers devoirs CNED, l’idée d’entamer des grandes vacances les motive.

FaceTime avec nos amis qui nous rejoignent en octobre prochain, ils nous rappellent qu’une famille que l’on a connue lors de la première année de maternelle ( ils devaient être 10 à tous casser de ce niveau) de Greatwine ne doit pas être loin… on vérifie avec leur blog, les géolocalisons et le plus énorme arrive… ils sont en face de nous !

Les garçons partent en annexe  les voir, chou blanc, leur annexe n’est pas là.

Pas grave, on va déplacer notre bateau et se mettre à côté d’eux.

Le lendemain, retrouvailles dans la bonne humeur , les enfants sont aux anges, enfin des collègues à qui ils peuvent confier leurs découvertes, joies et misères , nous itou!

Lundi, après une nuit avec échange d’enfants, nous quittons notre mouillage ainsi que l’équipage de Phileas Fog II et partons accomplir les formalités d’entrée aux BVI.

EloVince nous avaient pourtant prévenu, la nana de l’immigration ne serait pas commode… doux euphémisme, un vrai chien de garde!

On remplit péniblement les 6 formulaires ainsi que le document pour le bateau et lui tendons nos passeports, elle les scrute et rejette méchamment le formulaire du Capitaine tout en aboyant sèchement ses remarques: l’imprudent n’avait pas indiqué son numéro de passeport. Réaction absurde de ma part: j’eclate de rire …

…si elle avait pu avoir des mitraillettes à la place des pupilles, je serai du gruyère …

Elle nous réclame 60 pences (en gros 10 pences par formulaire). Je lui réponds qu’on n’a pas de dollars mais qu’on se ferait un plaisir de payer en carte. Elle regarde mon porte-monnaie et me demande de vérifier …. la moutarde me chatouille les narines, je ne regarde pas mon porte monnaie et lui réponds, peut-être un peu sèchement,  que je sais précisément ce qu’il y a dedans et qu’en l’occurrence, je n’ai pas ces foutus pences, mother f…r ;).Elle nous pose plein de questions, nous prenons  un malin plaisir à jouer aux français qui ne comprennent rien et font tout répéter trois fois … on se console comme on peut!

Après avoir signé que bien entendu nous n’importions pas de nourriture ( sur un bateau, on vit juste d’amour et d’eau fraîche , c’est bien connu ) ni n’avions d’animaux ( petite hésitation, Numerobis nous ayant fait après le déjeuner son numéro de dogue), et nous être soulagés de quelques centaines de dollars, nous repartons avec nos papiers signés et tamponnés…. les formalités sont accomplies, non sans mal !

 

 

 

3 réflexions sur “Le monde est décidemment petit! (BVI)

  1. Toinou

    Oui, la vie ménage bien des surprises ! Incroyable rencontre, 1à ans après, dans un endroit très improbable.
    Sommes très contents d’avoir de vos nouvelles. Pas évidents, ces quarts de nuit.
    Toinou

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s