Marins à terre à Papeete

Nous sommes à Papeete depuis plusieurs semaines maintenant, reprenant une vie terrestre, dans la maison louée à Pirae.

Le bateau est au chantier, le capitaine va le visiter tous les matins pendant que la vice cap’ s’attaque au CNED. Cette année, nous avons la joie d’intégrer à ces séances de torture  triple A qui fait sa rentrée en CP. Heureusement, les séances sont relativement courtes, il est difficile de faire tenir notre puce sauteuse plus de 5 minutes assis, sans avoir les mains qui farfouillent on ne sait quoi, les pieds qui ont la bougeotte avec pause négociée toutes les 5 minutes pour « boire » avec sa corolaire que je vous laisse deviner… tout cela lui donne beaucoup d’émotions. La vice cap en profite pour respirer un bon coup et s’intéresser aux trois autres loustics qui n’en demandent pas tant.

DSC_0259
chouette, le CNED!

Le capitaine, pendant ce temps, fait de belles rencontres au chantier…. oh yeah !

img_0401
un barbu peut en cacher un autre

Septembre rime aussi avec anniversaire de triple A. Ayant la chance d’avoir de la place pour accueillir du monde, nous pouvons faire signe à tous les bateaux copains, Makena, Gaia, Mirage, Lotus et Karemo seront de la partie, pleins d’enfants pour accompagner le passage à l’âge « presque » de raison de triple A.

DSC_0002 (2)DSC_0003 (2)DSC_0006 (2)

Les semaines passent vite, le week-end nous retrouvons les bateaux des amis à l’occasion de grands pique-niques, restaurants pieds dans l’eau,… Un dimanche, nous partons à l’exploration de l’ile, profitons d’une belle promenade (comprendre, beau dénivelé) pour aller au Belvédère et y manger une …fondue ! Arrivés trempés comme des soupes (hélas pas par la pluie), accompagnés de notre petit nuage d’odeurs, le restaurant est haut-perché et se mérite après 1h15 de grimpette. Heureusement la piscine a pu rafraîchir les plus jeunes, les plus âgés se sont contentés de boissons fraiches.

img_0798
concentration pour éviter le gage

Nous redécouvrons également les salles (fraiches) de cinéma à l’occasion de la sortie du dernier Mission Impossible qui en plus a été tourné à Paris avec des scènes hallucinantes sur la Seine, nous ne pouvions pas le louper ! Cela nous a fait tout drôle de revoir tous ces monuments, Paris qui ne change pas, tout comme Tom qui limite rajeunit, la scientologie, élixir de jouvence ?

Nous sommes également heureux d’aller rendre visite à la 25F, comprendre, la base militaire aérienne avec l’équipage qui nous a survolés pendant des heures lors de notre voie d’eau .

Elodie de Lotus, ancien pilote d’hélico qui a passé qq temps sur la base, nous a accompagnés lors de cette visite. Nous avons même pu entrer et visiter le « Gardian », l’avion qui nous a survolés et pu tester le matériel utilisé lors des sauvetages avec les hélicos, et visiter le Dauphin.

C’était très fort de pouvoir mettre des visages aux voix entendues à la VHF et de pouvoir comprendre le fonctionnement et les contraintes de nos sauveteurs, encore merci Messieurs !

Octobre est un mois de haute importance également dans la famille puisqu’il y a 13 ans déjà naissait GreatWine. Les cadeaux étaient adaptés au bonhomme : des revues de voile, des bouquins de … voile bien sûr !!

DSC_0022img_0718-1

Nous n’avons pas pu ne pas aller au premier festival celtique de Tahiti, absolument mémorable de danser en se tenant le petit doigt et en marinière évidemment ! Les enfants se sont régalés de galette saucisse/crêpe au Nut, et sont revenus en braillant dans la voiture « du rhum, des femmes, de la bière »…grande classe !

Après la 25F, nous avons la chance de pouvoir rencontrer également l’équipe du JRCC (équivalent CROSS) qui a coordonné les opérations pendant notre sinistre. Impressionnant de voir la carte de leur zone d’intervention (l’équivalent de l’Europe), avec le peu de moyens à disposition (le fameux avion et deux hélicos). Cela n’empêche pas de mettre tout ce qu’ils peuvent pour sauver des vies humaines, la coordination avec la 25F est impressionnante, nous avons pu suivre une opération d’homme à la mer avec déploiement de l’avion, qui passera des heures à sillonner des km² d’eau. Nous avons été très touchés et émus de pouvoir rencontrer ces personnes incroyablement humbles et professionnelles, un bel exemple pour les enfants.

Les vacances de la Toussaint seront l’occasion pour les enfants de refaire de la voile, et oui, cela leur manque trop 😉

Nous espérons pouvoir récupérer le bateau maintenant le plus vite possible, avec ses hublots tous neufs (et oui, quitte à remplacer celui qui s’est fait la malle, la prudence recommandait également de changer l’autre dans le doute….).

Tous ces évènements ont bouleversé notre programme puisque nous aurions dû être en ce moment en direction de la Nouvelle-Zélande. Nous devons attendre que la saison cyclonique se termine à l’abri, sans doute aux Marquises, et viser la prochaine fenêtre pour continuer le périple. Nous allons donc, après avis serré du comptable en chef de l’équipage , continuer ce beau voyage jusqu’en juillet 2020.

8 réflexions sur “Marins à terre à Papeete

  1. Montanie

    Kahoa nui 6gone.
    Mais vous n’êtes pas piqués au tiaré, c’est une mise sous perfusion!!! Formidable. Bon nouveau départ après ce grand carénage. N’oubliez pas Vilna à Maupiti.
    Avec mes pensées les plus fortes.
    Benoît M.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s