Dans la famille boulet, 

je demande le fils et la mère:

Mardi , premier jour suite au joli pont de mai, décision est prise d’aller à Fort de France pour rendre visite aux douanes et régulariser  notre situation .

Nous louons avec triple A une petite (touuuuute petite) voiture et filons tous les deux.

En route, il me demande pourquoi je fais tout ce bruit…. euh, ça fait 10 ans que je conduis une automatique, suis un peu rouillée de la jambe gauche.

On trouve (plutôt facilement) le bâtiment et entrons dans le premier bureau que nous trouvons. Il est environ 11:00.

Un monsieur est derrière sa vitre et roupille tout son saoûl… comment, diplomatiquement, le sortir de ses songes?

Comptez dans ce cas sur triple A qui me demande à tue-tête : »et pourquoi il dort le Monsieur , il est très fatigué ?? »

Efficace , le Monsieur nous renvoie au deuxième étage du bâtiment du fond en sortant … les douze travaux d’astérix commencent .

Nous trouvons le bon bureau, une employée nous reçoit de manière assez peu cordiale mais bon, tant que j’ai les papiers je compose.

Je remarque que triple A la fixe des yeux depuis un bon moment et quand elle me tend l’acte de francisation, il lui dit avec un grand sourire : »moi aussi j’ai des boucles d’oreilles de pirates « … je prends vite fait le papier et ne demande pas mon reste.

Le lendemain, lassés des derniers dénouements et ayant l’envie d’en découdre, nous envisageons de partir pour la côte atlantique.
La baie des Anglais sera sans nous, on a tenté de la passer en bateau mais les fonds étaient vraiment peu profonds et nous n’avons pas encore trop confiance dans les réglages du bateau, une erreur de profondeur serait vraiment bête …

On fait demi tour, et on tente l’anse d’après.

Il est vrai que l’on s’attaque à la côte « au vent », c’est très beau mais très escarpé et plein de cayes, pas le droit à l’erreur, mega stressant. Moi qui pensait que la Bretagne et Bréhat étaient  une bonne base, la Martinique apparaît comme très technique et sportive.

À peine sortis de la baie des roasbeef, on lance le déjeuner rapide (ambitieux également , on s’est lancés dans la confection de hamburgers maisons, avec la houle un peu dur …). Le Capitaine s’autorise enfin  10 minutes de répit après le passage compliqué de la baie des Anglais, il me laisse la barre le temps d’avaler son pain raplapla et sa semelle de botte et ce qui devait arriver arriva. Greatwine me dit: « maman on vient de se prendre une ligne de casier…  » j’avais pourtant mes lunettes mais on est décidemment très hauts perchés et ne suis pas habituée à scruter la mer, faut que je m’y mette.

En tout cas, c’est évidemment catastrophique pour le moteur, on coupe tout mais le mal est fait… non mais quel boulet.

Je plonge piteusement pour aller nous décrocher de ce 😡😡de filin mais un bout resté accroché à l’étrave .

Attachée tant bien que mal et retenue par mon Capitaine (j’ai bien vu dans son regard le moment d’hésitation à me maintenir…), j’ai eu beau plonger et replonger dans la mer assez montée, rien à faire. Impression de nager dans un tambour de machine à laver, impressionnant.

Après  quelques manœuvres, le Capitaine nous a sortis de cette sombre histoire.

On file sur Petite Grenade, a priori le moteur est safe.

L’arrivée est tout aussi épique, le passage était très étroit et le soleil de face,… on y est arrivés et mouillons seuls au monde dans une superbe baie, au milieu de la mangrove.

Les jours suivants sont tops, navigations musclées sur cette fameuse cote au vent, rafales à plus de 30 noeuds, des grains qui surgissent d’on ne sait où et repartent aussi sec ( façon de parler, on est bons à essorer ).
On a sorti les kways ( les vestes de quart nous semblent être des saunas sur cintres), je ne les regrette pas , cela ne nous donne un air pas très malin mais qu’importe, on est au sec !

Côté mal de mer , triple A me réclame en prévision des nav son sirop , et j’ai surpris Greatwine taper discrètement dedans.

Il n’y a que notre Golden girl qui arrive à passer les moments chauds à dessiner ou lire (ou faire ce qu’elle veut d’ailleurs, j’irai pas vérifier et ce n’est pas le Capitaine qui me laissera la barre dans ces moments). Numerobis est généralement à nos côtés à la barre.
Les baies sont des havres de paix, impression d’être seuls au monde dans des bancs de sable fin… génial.
Côté pêche , nul de chez nul, j’ai repéré en snorkeling une langouste, me suis dépêchée de demander au Capitaine de me sortir le harpon, les gants, tout ça tout ça… impossible d’armer le harpon et pas eu le cœur ni le courage non plus d’attraper le bestiau par le cou,… dommage on est passés à côté d’un bon diner.

Retour à Saint Anne dimanche, première longue navigation… mer formée , allure moyenne 8 noeuds jusqu’à 10, dans l’ensemble plus confortable qu’un monocoque…Greatwine a quand même baptisé discrètement un seau…

 

5 réflexions sur “Dans la famille boulet, 

  1. Anonyme

    Captain tu es méconnaissable ! Quelques kilos de.plus et tu seras le capitaine Haddock… On se régale à lire vos aventures! On rit et on retient notre souffle 🙂 on a presque le mal de mer aussi 😉 ! Bon vent, bonne prise en main du bateau et gros bisous de la famille Coste

    Aimé par 1 personne

  2. Michel LE ROY

    Bravo pour votre projet et pour votre blog très agréable à lire. J’ai un projet de grande ballade aussi, mais quand je serai retraité dans 3 ou 4 ans et avec un monocoque.
    Profitez bien de cette superbe aventure. Bon vent à la famille Boulet.

    Michel LE ROY

    J'aime

  3. Nam

    Extra le blog de vos aventures, merci et on attend avec impatience les prochaines nouvelles. Hier soir il y avait une petite fête entre voisins sur le quai pour le départ de Rabu et Mauricette qui ont vendu leur bateau. Ils vont quand même racheter un bateau de 13 m pour se ballader dans l’Eure. A bientôt et gaffe aux pilents antillais ;-)). Nam

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s