Comment savoir si on est prêts à larguer les amarres?

Si après avoir expliqué aux enfants que bientôt, ce sera Maman leur professeur, qu’il faudra bien travailler et que pour finir, ils en concluent (et annoncent à leurs proches ) qu’au retour du voyage ils devront (sic) redoubler ….

Si se réveiller en pleine nuit en se disant « on a pensé à faire suivre le courrier ?» et vite se précipiter sur son téléphone pour ajouter une ligne dans la « to do list » de la note « à penser ».

Si justement on aime to do lister à peu près tout et n’importe quoi, pensant que le principal, justement c’est de noter quelque part quelque chose qui servira peut-être, on sait jamais, et finir par effacer par erreur et tout recommencer…

Si passer ses week-end (6 au total pour Madame, 2 pour Monsieur) pour:

cogiter sur la déviation (d), à ne pas confondre avec la Déclinaison (D ou l’inverse), n’ayant aucun rapport avec la dérive due au vent et qu’on se rappelle qu’en maths là où ça péchait c’était en géométrie…

Apprendre que la météo ne se résumait pas à savoir si aujourd’hui on met les bottes,

Assurer à sa femme qu’un moteur ça se bichonne, se répare,…

Apprendre à suturer des pieds de porc en priant pour n’avoir jamais à le refaire sur un pied humain (surtout quand on ne sait coudre ni boutons, ni insignes,…)mais qu’on le fait en s’amusant bien et en faisant de belles rencontres.

Tout cela pendant que le (gentil) conjoint  gère  les conduites chez l’un puis chez l’autre, les sorties de louveteaux, le rv de l’expert qui ne peut venir que le samedi, les courses et les devoirs (pour les repas, en revanche, on va au plus simple : on cultive sa culture italienne…)

Si l’acupuncture est un domaine de la médecine qui vous a toujours fasciné, les 7/8 rappels ou vaccins (rage, on ne sait jamais si les enfants se prennent de passion pour un chien errant, typhoïde, fièvre jaune, hépatite,….) seront là pour combler votre curiosité,

Si votre pharmacien vous voit arriver avec un grand sourire (et coche dans sa tête une option de son prochain 4×4),

Si l’on commence à regretter que les enfants n’aient pas d’agendas partagés pour gérer les RV ophtalmo, dentistes, natation,…

Si on s’intéresse aux machines à Yaourt, si on commence à faire son levain et son pain (chercher l’intrus avec une intolérante au gluten🤔) en permettant de nourrir tous les canards du bras mort de la Seine,

Si on commence à traîner autour du rayon poissonnerie de l’hypermarché, que le poissonnier flatté vous soupçonne de le draguer (l’attrait des bottes de pluie ), alors qu’on essaie juste de comprendre comment on retire les écailles et lève les filets.

Si Montessori, méthode syllabique ou globale sont des mots qu’on arrive à associer dans une même phrase,

Si on est prêt à acheter l’équivalent d’un deux pièces à Paris sans même avoir visité l’engin ni navigué sur un catamaran, en rédigeant à l’arrache un compromis de vente à partir d’infos trouvées sur le net,

Bref si la confiance en soi, en son conjoint, en ses enfants est au top, alors… on est prêts à envisager le départ !

Une réflexion sur “Comment savoir si on est prêts à larguer les amarres?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s